Sculptures


La représentation de l’animal en sculpture a traversé toutes les époques et l’art animalier a toujours su nous émouvoir et nous enchanter. Au 17ème siècle et surtout au 18ème siècle cet art va s’épanouir. Le goût se développe en faveur de la faune et de la flore. L’animal devient un sujet d’étude et sa morphologie est reproduite en dessins, peintures, gravures et sculptures. 

Au 17ème siècle le Muséum d’Histoire naturelle et sa ménagerie participent à l’essor exceptionnel du bronze animalier, rendu possible par la révolution industrielle et un développement de grande ampleur des fonderies d’art françaises. Le bronze jusqu’à lors plus cher que le marbre devient meilleur marché, la reproduction en série des bronzes de collection et d’ornement devenue possible, va connaître un grand succès auprès d’une bourgeoisie triomphante.

Un nouveau goût marqué pour l’exotisme mais aussi pour la chasse, fait son apparition.

Les sujets nobles sont les fauves, les chevaux, les animaux de vénerie associés aux chiens de chasse et les animaux exotiques.

Toutes ces œuvres sont à la gloire de la sculpture animalière et des artistes qui lui donnent vie.